Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus ok

Le territoire

 

BAUD

Entourée par les deux vallées de l’Evel et du Blavet, ainsi que par les forêts de Camors et de Floranges, Baud, cité du centre Morbihan, accueille une population en augmentation régulière (4814 habitants en 1999, 6002 aujourd’hui).

rue Saint Yves © Mairie de Baud lavoir Notre Dame de la Clarté

Des chemins de randonnée permettent de découvrir le petit patrimoine rural (fours à pain, puits, fontaines…)  où vous pouvez découvrir l’architecture si caractéristique des fermes du pays de Baud ainsi que la faune et la flore riches et variées dans un environnement préservé.

Deux terrains de camping (l’un en centre-ville, l’autre sur les rives du Blavet), de nombreux gîtes et chambres d’hôtes peuvent accueillir les amateurs de tourisme vert et de découverte du patrimoine. Une base nautique proche du camping permet les activités de canoë-kayak.

Célèbre pour la Vénus de Quinipily et le lavoir de la Clarté, le patrimoine de Baud compte également le Cartopole, vitrine du Conservatoire Régional de la Carte Postale, où un espace muséographique présente l’histoire de la carte postale.

Pont Augan

Mairie de Baud : Place Mathurin Martin – 56150 BAUD – 02 97 51 02 29

 

 

BIEUZY-LES-EAUX

BIEUZY recèle un riche patrimoine bâti et possède l’un des plus beaux sites du Blavet ; le promontoire et la boucle de Castennec.

Chapelle St Gildas  Méandre de la Couarde

Le passé historique commence dès le néolithique avec comme vestige le dolmen de Kermabon puis se poursuivra par l’occupation de Castennec par les romains durant deux siècles. Ils nous laisseront à la Couarde, la Vénus de Quinipily, déesse égyptienne du nom d’Isis qui sera transférée a BAUD en 1696.

La famille des Rimaison marquera profondément le territoire communal par la construction d’un château au 15ème siècle et d’un magnifique moulin (classé) puis en participant à l’édification de l’église paroissiale, Notre Dame du Bon Voyage.

Quatre chapelles disséminées dans la campagne témoignent de l’activité religieuse initiée au 6ème siècle par deux moines irlandais, St Bieuzy et St Gildas.

Nichée sous un rocher, au bord du Blavet, la chapelle St Gildas est une curiosité que l’on visite tout au long de l’année.

La commune de Bieuzy est tournée vers le tourisme ; l’ancien presbytère du 17ème siècle abrite désormais un gîte rando Plume de 45 lits mais on trouve également sur la commune un camping privé (deux étoiles), un centre équestre qui accueille des groupes et un golf de 9 trous dont le parcours évolue dans le cadre de verdure magnifique de la vallée du Blavet.

Le chemin de randonnée (GR) et de VTT,  vous emmenant à travers les landes du Crano, le plus important site classé en ZNIEFF (zone naturelle d’intérêt écologique faunistique et floristique) de toute la vallée du Blavet (130 hectares), vous offre un magnifique point de vue sur la vallée.

  Gamblen ecluse  © Mairie de Bieuzy

Mairie de Bieuzy : Rue Bonne Fontaine – 56310 BIEUZY – 02 97 39 55 76

 

 

GUENIN

Au cœur du Morbihan, à 30 minutes de la mer, et des villes de Vannes et Lorient, GUENIN est une commune à dominante rurale où se pratiquent l’élevage et la polyculture. Elle a su néanmoins garder son caractère propre avec une architecture traditionnelle et le souci d’une qualité de vie par ses infrastructures.

La pierre du sacrifice © Mairie Guénin  L'église © Mairie Guénin

 

La balade peut commencer par la visite du bourg de Guénin, son église du XVIIIème siècle aux tableaux classés et son calvaire du XVIIème siècle inscrit et se poursuivre au plan d’eau de 3 hectares autour duquel s’étend tout un espace ludique : jeux pour enfants, pataugeoire, jeux de boules, mini-golf, pêche….

A ceci, il convient d’ajouter deux chemins de randonnées pédestres :

  • sur le Manéguen, site culminant à 155 mètres au caractère sauvage, chargé de légendes avec la « pierre du sacrifice » et sur lequel sont édifiées la chapelle classée du XVIème siècle de Notre-Dame du Manéguen et la chapelle Saint Michel à proximité de laquelle se trouve une table d’orientation,
  • et le long de la vallée de l’Evel, rivière poissonneuse de 1ère catégorie.

Ces chemins de randonnées s’inscrivent dans le cadre du Pays d’accueil de la Vallée du Blavet, rivière canalisée permettant la pêche et la navigation.

Le passage de la voie romaine Vannes-Carhaix, la borne milliaire du Dosten, la présence de sites gallo-romain à Locmiquel et médiévaux à Lenvaud et Kéralbaud attestent l’occupation des lieux dès l’Antiquité. Dix-sept calvaires font également partie du patrimoine.

Au lieu-dit « Kérauffret » sur le bord de la route menant à Baud une croix du XIIIème siècle inscrite aux Monuments Historiques, présente d’étonnants dessins géométriques.

Chapelle St Michel sur la butte du Manéguen

Mairie de Guénin : Rue du Manéguen – 56150 GUENIN – 02 97 39 09 09

 

 

MELRAND

Melrand avec ses 4 040 hectares offre un lieu de vie agréable à ses habitants, nommés les Melrandais, mais un lieu de villégiature pour les vacanciers.

La commune est vallonnée : Au creux de chaque colline se trouve un cours d’eau. La Sarre, rivière de première catégorie, serpente sur le territoire de la commune, ainsi que l’Houée, le Brandifrout et de nombreux ruisseaux.

bourg de Melrand © Mairie de Melrand - Copie  Village de l'an mil © Mairie de Melrand

Les abords du Blavet qui borde la commune à l’Est, invitent à la détente sur ses berges ou au fil de l’eau, entre ses écluses, avec son chemin de halage et ses sentiers balisés qui permettent de découvrir les richesses du patrimoine local. Ses rives raviront l’amateur de calme et le pêcheur. Le saumon y passe pour aller frayer dans ses affluents.

Melrand bénéficie d’un cadre exceptionnel et protégé, résultat d’une politique dynamique d’aménagement. Son centre-bourg offre à la population les principaux commerces, implantés autour de l’église et de sa place.

La présence sur la commune de plusieurs services de santé, de structures allant de l’accueil de la petite enfance à celui de nos aînés, offrent aux habitants un cadre de vie agréable, sans oublier une trentaine d’associations qui proposent des activités de loisirs, culturelles ou sportives variées. Ces associations traduisent par leur dynamisme la richesse de la vie associative Melrandaise, facteur d’intégration pour les nouveaux arrivants. Cet ensemble forme un atout majeur qui détermine généralement le choix d’une installation sur notre commune.

De par sa situation géographique, Melrand a une vocation touristique. De nombreux gîtes et chambres d’hôtes proposent des hébergements de qualité, parfois insolites.

On trouve, sur le plateau voisin, le Village de L’An Mil, village médiéval que la tradition orale nomme « Lann-Gouh » : le vieux bourg.

On peut y découvrir la vie rurale du Moyen-âge, à travers le village en cours de fouilles. A proximité, une reconstitution du site avec ses chaumières, son four à pain, sa forge et ses animaux permet d’imaginer la vie rurale au Moyen-âge. Des animations et des expérimentations y sont menées dans le cadre de l’archéologie expérimentale. Au fil des saisons, on peut y découvrir les gestes et les plantes d’autrefois, etc… Le site s’étend sur une surface de plus de deux hectares.

Melrand possède un patrimoine architectural riche et diversifié. On peut découvrir au fil des promenades de nombreux calvaires, des fontaines, des maisons de caractères, quelques anciens manoirs, des fontaines, des puits, des fours à pain et des chapelles qui agrémentent ce paysage vallonné et verdoyant.

De nombreux moulins comme celui de Boterf bordent la Sarre, tout près du plan d’eau de Kerstraquel, où un parcours aménagé autour du plan d’eau, doté de postes de pêche donnant sur la Sarre ou sur l’étang accueillent des pêcheurs (valides ou à mobilité réduite) et les randonneurs venus chercher la tranquillité au fil de l’eau qui traverse et anime ce paysage boisé et authentique.

Mais la commune est également tournée vers l’avenir. Après le réaménagement du centre-bourg, la rénovation de logements et la création de lotissements, elle s’est dotée, d’une médiathèque.

Les Melrandais disposent d’une salle polyvalente et d’une salle des sports. Une animatrice municipale coordonne les activités extra-scolaires et sportives au quotidien et durant les vacances scolaires.

De nombreuses associations contribuent au dynamisme de la commune qu’elles soient sportives (football, badminton basket, gymnastique, cyclo-VTT…) ou culturelles comme les « Bugalés Melrand » : Cercle celtique qui collecte les traditions orales (musique, danses, chants et broderies) ou encore Melrand Loisirs Culture qui propose des activités régulières ou ponctuelles : sportives ou de loisirs, Gym, randonnées, pratique de langues étrangères, fabrication des crêpes, généalogie, etc …).

Riche de ses traditions toujours vivantes et de sa ruralité, la commune de Melrand vous attend et je ne doute pas que ces atouts vous attirent et vous retiennent parmi nous.

  Melrand+coiffe © Mairie de Melrand

Mairie de Melrand : 9 rue de la Mairie – 56310 MELRAND – 02 97 39 54 61

 

PLUMELIAU

Pluméliau en breton « PLUNIAU » dérivé de « PLOU-MILIAU » désigne le lieu où vivaient à l’origine les disciples de St Méliau.

Saint-Nicolas_des_Eaux© Mairie Pluméliau Chapelle Saint-Nicodeme

Pluméliau est placé comme un relais entre la Bretagne intérieure et la mer, desservie par la 2×2 voies Baud-Pontivy. La commune compte environ 3 700 habitants et est étendue sur 6 800 hectares. Elle offre tous les services de proximité nécessaire tout en restant une commune rurale.

L’atout touristique est le magnifique village de St Nicolas des Eaux dans une vallée verdoyante traversée par la rivière poissonneuse du Blavet. Un cadre exceptionnel, accueillant, reposant et offrant de nombreuses possibilités de loisirs et d’activités de plein air :

- A pied :

De nombreuses promenades sont proposées. 6 circuits balisés de 1 à 21 km passent par St Nicolas et présentent des profils très variés. Ils permettront de suivre le méandre du Blavet, d’arpenter les montées des landes du Crano et de partir à la découverte du patrimoine remarquable : chapelles, fontaines, moulins, calvaires  et notamment la chapelle de St Nicodème, classée monument historique.

- A Vélo :

Les possibilités de pratiquer le VTT sont multiples, des landes du crano vers celles de Kerrotume, de Bieuzy à Rimaison, les amateurs seront comblés.

Sur route, un circuit de découverte du patrimoine est fléché en passant par Castennec, St Gildas, Bieuzy, Le resto et Rimaison.

Depuis l’été 2012, un circuit « art dans les chapelles » à vélo est proposé sur St Nicolas permettant de découvrir les chapelles et l’art contemporain.

Les cartes sont téléchargeables sur le site plumeliau-tourisme.fr

- Sur l’eau :

N’hésitez pas à profiter de la présence du Blavet pour abuser des loisirs sur l’eau :

Locations de pédalos, Canoë, Kayaks et bateaux électriques

Au bord de l’eau, les amateurs de pêche trouveront là un terrain de jeux idéal, des cheminements aménagés en contre halage permettent un accès aisés aux coins tranquilles.

Un parcours de pêche a été labellisé en 2011 « parcours passion » et deux postes pour personnes à mobilité réduite ont été installés à st Nicolas et à la Couarde.

St Nicolas est sans aucun doute un endroit idéal pour les personnes à la recherche d’un tourisme vert. Durant la période estivale, le village accueille des expositions d’art.

  Port de St Nicolas

Mairie de Pluméliau : 4 place du Général de Gaulle – 56930 PLUMELIAU – 02 97 51 80 28

 

 

SAINT-BARTHELEMY

Saint Barthélémy est une commune créée en 1867 après décision de l’empereur et du conseil d’état et qui s’étend sur une superficie de de 2 192 hectares.

Chaumieres St Barthélémy © Gildas Janchapelle St Adrien © Gildas Jan

Quelques traces de la civilisation mégalithique, de l’âge de fer, de l’époque romaine sont encore visibles sur la commune mais son histoire commence réellement au XVIIème siècle. Saint-Barthélémy devrait son nom à un saint du même nom.

Plusieurs édifices méritent une visite : la chapelle Saint-Adrien située au brd du Blavet, classée Monument Historique et sa légende, qui guérissait les maux de ventre.

La chapelle Saint-Thuriau quant à elle, abrite le corps de Claude Lorcy, chef des Chouan tué en 1798.

Les Chapelles Saint-Fiacre (16°s), Saint Corentin et Saint Guen.

Des traces de périodes très antérieures sont encore visibles : « les menhirs de Kernars » (néolithique) et « la stèle gauloise de Khérel » (âge de fer »). Il s’agit d’une stèle hémisphérique de près de deux tonnes. « Les bracelets de Kerru », « la villa de Libihan » et « le souterrain gaulois de la Villeneuve ».

img_0639

Mairie de St-Barthélemy : Rue de la Mairie – 56150 SAINT-BARTHELEMY – 02 97 27 10 88

 

Découvrez la Vallée du Blavet et le Morbihan en vidéo

Découvrir le patrimoine local en bande dessinée avec « BD Bretonnants voyageurs« 

Nouveaux arrivants

Contactez Baud Communauté

Découvrez le Pays de Baud en BD

BD Bretonnants voyageurs

 

localisez

Voir la carte

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


s'inscrire